Manifesto

Lorsque nous avons décidé de créer la Fondation Congo Kitoko, nous avons fait le choix d’adopter un positionnement différent, de ne pas créer une « fondation de plus », mais de l’inscrire dans une vision plus globale.

Elle affiche son ambition sur le long-terme : celle de contribuer au changement du Congo. Elle se fixe un objectif pour y parvenir, l’éradication de la pauvreté.

Ce changement que nous appelons de nos vœux exige que nous soyons prêts à relever les défis qui nous attendent. Il exige que nous soyons capable d’anticiper, de prévoir et surtout de planifier afin d’inscrire nos actions dans la durée. C’est le défi que doivent relever les Congolais : bâtir une société nouvelle, qui valorise les initiatives locales qu’elles soient éducatives, entrepreneuriales ou agricoles.

Nous devons être capables de donner à chaque Congolais la possibilité d’étudier, de grandir et de travailler dans tous nos villages, dans toutes nos régions. Chacun doit pouvoir se soigner dignement, subvenir aux besoins essentiels de sa famille et entreprendre partout au Congo.

Il nous appartient de donner du sens à nos actions et à notre économie.

La richesse du Congo ne se limite pas qu’à ses resources naturelles, mais plutôt au potentiel de transformation de son capital humain ; ses femmes et ses hommes qui ne demandent qu’à être formés pour trouver leur juste place dans le development de notre pays.

Ce sont nos sœurs et nos frères à qui il faut redonner confiance, à qui il faut redonner espoir. Leur montrer que toutes les initiatives aussi modestes soient-elles ont toutes leur importance.

Il n’y a pas de fatalité. Le Congo dispose de tous les atouts pour grandir et réussir. Il ne tient qu’à nous de faire en sorte que ce développement se fasse par les Congolais, pour les Congolais !